La graphologie

Le contenu de l'analyse

La direction de l'écriture

 

La direction des lignes révèle l'humeur du sujet.

 

Les espaces

 

Types d'écriture

 

La forme de l'écriture

 

La continuité

 

La vitesse d'écriture

 

La pression du stylo sur le papier

 

La dimension des caractères

La taille des lettres

La hauteur des lettres

La largeur des lettres

 

L'ordonnance dans la page et les limites de la marge

 

La signature

 

 

La direction de l'écriture

L'inclinaison des lettres permettrait de mesurer la sociabilité du candidat. Une écriture normale doit être inclinée à 60°. Elle dénote un équilibre entre impulsion et autocontrôle.

Types d'écriture

Caractère indiqué

·        Inclinaison verticale :

Individualisme, indépendance, voire égoïsme.

·        Penchée à droite :

Passionné, va de l'avant, sociable.

·        Penchée à gauche :

Difficulté d'adaptation dans la société, hypersensibilité, voire agressivité d'un tempérament qui ne parvient pas à s'imposer. Manque de confiance en soi, voire malhonnêteté.

La direction des lignes révèle l'humeur du sujet.

Types d'écriture

Caractère indiqué

·        Lignes montantes :

Enthousiasme, optimisme, ardeur.

·        Lignes descendantes :

Tristesse et découragement, pessimisme.

·        Lignes concaves :

Réaction contre la dépression.

·        Lignes convexes :

L'individu cherche à réfréner son enthousiasme.

·        Lignes sinueuses, qui montent et descendent :

Diplomatie, mais parfois aussi inconsistance (influençable, faible volonté).

·        Lignes horizontales :

Stabilité d'humeur.

 

Les espaces

 

Types d'écriture

Caractère indiqué

·        Ecriture condensée :

Bavard, impulsif, subjectif, spontané.

·        Ecriture très espacée :

Froideur, réserve, distance par rapport à la société.

 

La forme de l'écriture

 

Elle est censée révéler les aptitudes de l'esprit, les capacités intellectuelles.

Types d'écriture

Caractère indiqué

·        Scolaire : 

Absence de personnalité, manque d'originalité, soumission aux principes établis.

·        Simplifiée (suppression des traits secondaires pour ne garder que l'essentiel) :

Forte activité cérébrale, esprit de synthèse et intelligence supérieure à la moyenne.

·        Ornée (fioritures et majuscules exagérées) :

Esprit vaniteux, exubérant et de mauvais goût.

·        Arrondie (certaines droites remplacées par des courbes :

Douceur, amabilité, souplesse et, parfois, paresse. En revanche, les lettres arrondies mais penchées vers la gauche sont signe d'une grande hypocrisie.

·        Anguleuse (certaines courbes sont remplacées par des droites) :

Tempérament dur, intransigeant, susceptible, exagérément rigoureux mais persévérant, direct mais sec. Les angles tournés vers la gauche révèlent un esprit calculateur et indifférent à la souffrance des autres.

·        En guirlande (les "m" et les "n" sont tracés comme des "u") :

Esprit ouvert, communicatif et bienveillant.

·        Jointoyée, les boucles et ovales soigneusement fermés ou ouverts à gauche :

Preuve de méfiance, voire de dissimulation.

·        Illisible :

Lorsque les lettres sont informes, elles sont signe d'arrivisme. Si cette mauvaise lisibilité est causée par un enchevêtrement, elle prouve une certaine confusion d'esprit.

 

La continuité

 

A partir de la fréquence des arrêts de votre stylo sur la feuille, le graphologue va lire la forme de votre intelligence.

Types d'écriture

Caractère indiqué

·        Liée (plus de quatre à six lettres sans levée de plume) :

Raisonnement logique, esprit déductif ayant de la suite dans les idées.

·        Groupée (les lettres sont liées par deux ou trois à l'intérieur d'un mot et chaque groupe est séparé des autres) :

Sens critique, indépendance de jugement, esprit inventif, capacité à la fois de logique et d'intuition.

·        Juxtaposée (toutes les lettres d'un même mot sont séparées entre elles) :

Démarche intuitive, difficulté d'adaptation intellectuelle, manque d'esprit de synthèse.

 

La vitesse d'écriture

 

La rapidité du tracé est un paramètre important en graphologie, car elle permet de mesurer le degré de maîtrise des impulsions.

Types d'écriture

Présentation

Caractère indiqué

·        Un tracé lent (moins de 100 lettres à la minute), une écriture régulière, des points et des accents placés avec précision, un trait pâteux ou tremblé ou encore des fioritures

-         harmonieuse :

-         disgracieuse :

Pondération, courtoisie.

Ignorance, gaucherie, lourdeur.

·        Un tracé posé (entre 100 et 160 lettres à la minute) révèle des lettres bien formées sans mouvements lancés. C'est une écriture  progressive, i-e sans retour vers la gauche

-         tracé ferme :

 

-         tracé mou :

Consciencieux, sagesse, réflexion.

Résigné, subit les habitudes.

·        Un tracé rapide (de 160 à 200 lettres à la minute) se reconnaît à ses traits fermes et lancés, à ses points et accents déformés et légèrement décalés vers la droite ainsi qu'à ses lettres étalées

-         trait régulier :

 

 

 

-         trait irrégulier

Faculté d'adaptation, esprit vif et intelligent, efficacité, sens de l'à-propos mais risque de superficialité.

Instabilité, surexcitation maladive.

·        Un tracé précipité (plus de 200 lettres à la minute) avec une écriture simplifiée à l'extrême :

-         Régulier

 

-         Heurté

Manque de soin, précipitation, irréflexion.

Influençable, émotif, soumis à une tension nerveuse permanente.

 

La pression du stylo sur le papier

 

La pression est là pour renseigner sur la santé et la volonté du candidat. Elle exprime son dynamisme et se manifeste par l'épaisseur et la fermeté du tracé. Ainsi, l'épaisseur traduit le plus ou moins grand potentiel physique du sujet et la fermeté exprime le degré d'énergie réellement mis en œuvre.

Types d'écriture

Caractère indiqué

·        Trait ferme mais léger : 

Grande énergie mais faible potentiel physique (tendance à se surpasser).

·        Trait ferme et épais :

Grand énergie avec fort potentiel.

·        Trait mou mais épais :

Forces vitales en réserve mais manque d'énergie pour les utiliser (apathie).

·        Trait mou et léger :

Fatigue, tendance maladive.

 

La dimension des caractères

 

La taille des lettres

 

Elle exprime la volonté d'affirmation de soi.

Types d'écriture

Caractère indiqué

·        Grosse écriture (entre 3 et 4 mm) : 

Confiance en soi, exubérance, enthousiasme et ambition, voire, dans les cas exagérés, un sentiment de supériorité. Personne sensible à son apparence et celle des autres.

·        Petite écriture (moins de 2 mm) :

Modestie, facilité d'adaptation, voire, dans les cas exagérés, timidité et mesquinerie. Volonté d'économiser ses forces nerveuses.

 

La hauteur des lettres

 

L'écriture comporte des mouvements vers le haut (les hampes) et vers le bas (les jambages). Leur taille est un autre critère d'analyse.

Types d'écriture

Caractère indiqué

·        Surélevée, comportant des hampes deux fois plus hautes que le corps de l'écriture : 

Idéaliste, n'ayant aucun sens des réalités.

·        Majuscules très hautes et alambiquées :

Sentiment de supériorité, orgueil, despotisme.

·        Prolongée vers le bas (les jambages ont plus de deux fois et demie la dimension des lettres intérieures) :

Esprit pratique, terre à terre, ayant le sens du concret.

·        Basse (les hampes et les jambages dépassent à peine le corps du mot) :

Renoncement à la vie active au profit de l'enrichissement intérieur.

·        "Gladiolée" (les lettres s'amenuisent vers la fin du mot) :

Sensibilité.

·        Grossissante (les lettres s'agrandissent à la fin du mot) :

Franchise, voire candeur.

 

La largeur des lettres

 

Types d'écriture

Caractère indiqué

·        Etalée (minuscules plus larges que hautes) : 

Superficiel et bavard, sans retenue.

·        Rétrécie (les minuscules sont plus hautes que larges) :

Prudence, manque de confiance en soi, égoïsme.

·        Gonflée (gonflement exagéré des hampes et des jambages avec force boucles) :

Manque de discernement, besoin de s'imposer aux autres et de les accaparer.

·        Ronde et aérée :

Franchise, extraversion, générosité.

L'ordonnance dans la page et les limites de la marge

 

Marge

Etendue

Caractère indiqué

Gauche

-  Etroite (de 2 à 3 cm) :

 

 

-  Large (de 4 à 5 cm) :

-  Se déportant à gauche :

-  Se déportant à droite :

Peur de l'avenir, s'attache au passé. Difficulté à prendre une décision. Problème d'intégration dans la société.

Esprit d'initiative, sociabilité, innovation, générosité.

Méfiance, réserve, sur la défensive, parcimonie.

Impulsif, suractif. Signe de prodigalité.

Droite

-         Etroite ou inexistante :

 

-         Large :

Esprit d'initiative, va de l'avant.

Peur de l'avenir, manque de dynamisme, appréhension.

Haut

-         Large (>tiers de la page) :

-         Etroite :

Timidité, respect exagéré pour le destinataire.

 

Aucun sens des réalités

Bas

-         Large :

-         Etroite :

Aucun sens des réalités, manque de prévoyance.

Bavard, manque de bon sens, de savoir-vivre.

 

La signature

 

Elle serait le reflet que nous souhaitons donner de nous-mêmes et dévoilerait notre rapport à la société.

Types de signature

Caractère indiqué

Plus grande que les caractères :

Arrogance, orgueil, frustration, présomption.

Plus petite que le texte :

Manque de spontanéité, timidité, sentiment d'exclusion.

Loin du texte (plus de cinq lignes) :

Indépendance, isolement, indifférence à autrui.

Collée au texte :

Besoin de protection.

Au milieu de la ligne :

Extrême prudence, indécision.

A gauche de la ligne :

Pessimisme, dépression, pulsions destructrices.

Descendante après un texte droit :

Mélancolie, inquiétude, manque de courage, d'ambition.

Suivie d'un point :

Inhibition, prudence.

Couverte d'un trait horizontal :

(ou entre deux traits) : arrivisme, désir de domination.

Entourée :

Egoïsme.

Illisible ou pleine de majuscules :

Fuite devant les responsabilités.

Simple et lisible :

Efficacité.

Etalées :

Confiance en soi.

Soulignée d'un trait :

Volonté.

Montante :

Ardeur, ambition.